Nommer la liberté dans toutes les langues du monde
L'Université Laval et sa Faculté des Lettres sont de plus en plus ouvertes sur le monde, que ce soit grâce aux stages que les étudiants partent faire dans des universités à l'extérieur du Québec, grâce aux étudiants étrangers qui viennent étudier à Québec ou grâce aux chercheurs et enseignants dont la langue maternelle est autre que le français. Toutes ces personnes apportent à l'Université leur culture, leur langue, leur histoire de vie, leur expérience de la liberté. La région de Québec elle-même, outre ses citoyens anglophones et autochtones, s'enrichit continuellement de l'apport de personnes du monde entier, notamment de pays où la question de la liberté se pose de manière différente.

Par ce projet, nous invitons tous les étudiants, enseignants et diplômés de la Faculté des Lettres (ou d'autres facultés) dont la langue maternelle est autre que le français, ainsi que les citoyens immigrants de la grande région de Québec, à préparer à l'intention des visiteurs de la Nuit de la liberté un message exprimant dans leur langue maternelle (autre que le français) ce qu'est pour eux la liberté. Le message peut être un court texte enregistré ou un message vidéo. Ces messages seront insérés dans des montages vidéo qui seront offerts aux visiteurs de la Nuit de la liberté, mais qui seront aussi accessible sur Internet.

Pour envoyer votre message, écrire à nuitdelaliberte@fl.ulaval.ca avant le 15 octobre 2011.

StartSelection:0000000199 EndSelection:0000000459 http://www.slaveryfootprint.org/results/#results


Retour à l'accueil

.
Amel Mathlouthi chantant la liberté en arabe